Les événements culturels à ne pas manquer en décembre


Décembre est là ! Pour célébrer cette fin d’année 2021 comme il se doit, nous avons mis dans notre hotte plusieurs d’événements culturels qui devraient vous ravir… Sans oublier une sélection de livres qui ne manqueront pas de trouver leur place sous le sapin.


EN SALLE…

Pedro Almodóvar fait son grand retour dans les salles obscures avec Madres Paralelas, un nouveau long métrage dans lequel histoires personnelles et grande Histoire s’entrechoquent et où les femmes, leur courage et leur abnégation, crèvent littéralement l’écran. Le réalisateur manchego renoue ici avec cet univers féminin qu’il affectionne tant et signe un film poignant, porté par deux actrices éblouissantes, sa muse, Penélope Cruz, ainsi que la jeune actrice Milena Smit, repérée l’an passé dans Cross de Line pour lequel elle a été nominée aux Goyas dans la catégorie meilleure nouvelle actrice. Un vrai talent en devenir… Sans surprise, les deux actrices viennent toutes deux d’être nominées aux Goyas 2022 !

Autre film à ne pas manquer, A Perfect Enemy, un thriller trépidant signé Kike Maíllo adapté du roman Cosmétique de l’ennemi (2001) d’Amélie Nothomb. Dans ce nouveau long-métrage, le réalisateur met en scène un duel insolite entre deux personnages parfaitement incarnés par Athena Strates et Tomasz Kot. Dans A Perfect Enemy, l’intrigue se déploie telle une toile d’araignée, une toile tissée avec rigueur, application et précision. Par petites touches subtiles, le film vous attrape et vous enveloppe insidieusement pour ne plus jamais vous lâcher !

Enfin, toujours à l’affiche, nous ne pouvons que vous conseiller, si ce n’est déjà fait, de foncer voir Frida, Viva la Vida du réalisateur transalpin Giovanni Troilo. Cet excellent documentaire qui esquisse un portrait intime et bouleversant de la légendaire peintre mexicaine Frida Khalo révèle ses facettes les plus humaines. Bouleversant.

LA MUSIQUE…

Du côté des concerts, nous vous recommandons chaudement d’aller voir San Cristóbal de Regla au Théâtre du Garde-Chasse aux Lilas le 10 décembre prochain. En effet, ce concert programmé dans le cadre du Festival de l’Imaginaire va nous emmener loin, très loin, jusqu’à Cuba pour découvrir les chants et rythmes des principaux rituels afro-cubains. Une musique-mère à l’origine de tous les trésors musicaux jamais sortis de l’île ! Amateurs de musique cubaine, ne manquez pas ce précieux événement !

Musique cubaine toujours avec Chucho Valdés ! Il y a tout juste dix jours, La Philharmonie de Paris programmait trois concerts autour du plus emblématique des pianistes cubains. Bonne nouvelle, le concert du samedi 20 novembre au cours duquel Chucho Valdés présentait pour la première fois en France La Creación, une véritable odyssée au plus profond des racines de la musique cubaine. Une pièce vertigineuse, flamboyante et extatique, en prise directe avec la culture Yoruba. Un concert que vous pouvez dès à présent (re)vivre en intégralité ici !

Enfin, les amateurs de musique – et de culture – portugaise savent sans doute déjà que 2022 sera l’Année Croisée France-Portugal. Déjà programmés, une foule d’événements, dont de très belles affiches fadistas, vous attendent dans cet article que nous avons consacré à ce sujet.

LES EXPOS…

Du côté des expos, si vous avez applaudi des deux mains quand La Fondation Cartier a mis en oeuvre une grande retrospective du photographe malien Malick Sidibé il y a quatre ans, vous allez littéralement sauter au plafond en apprenant que Samuel Fosso, autre immense figure de la photographie africaine, fait l’objet d’une magnifique exposition à la MEP ! Cet artiste qui, dès son plus jeune âge, affichait une grande liberté de ton, questionne le genre et la sexualité tout en s’intéressant à la pop culture et à la mode. Brillant !

Toujours à l’affiche à Lille au Palais des Beaux-Arts, Expérience Goya, un dispositif révolutionnaire qui met en lumière l’œuvre puissante et avant-gardiste du célèbre peintre espagnol. Des œuvres numérisées, des vidéos, des ambiances sonores pour une fascinante immersion dans l’univers de cette icône de la peinture espagnole…

Paris-Athènes au Musée du Louvre vaut également le coup d’oeil ! De la Grèce antique à la Grèce moderne, partez à la découverte d’un pays dont l’Histoire a marqué comme nul autre notre monde occidental !

LES SPECTACLES…

En décembre, le Festival Don Quijote fait son grand retour ! Au programme de cette 30ème édition, quatre spectacles qui célèbreront l’art théâtral hispanique sous toutes ses formes. Rendez-vous à l’Instituto Cervantes et au Café de la Danse du 2 au 15 décembre pour des retrouvailles sous un maître-mot : memoria !

Également à l’affiche, ne manquez pas Le Cartographe du dramaturge madrilène Juan Mayorga mis en scène par la compagnie La Traverse au Théâtre de l’Opprimé. Une pièce d’une intensité rare dont l’intrigue nous emmène de notre époque à la Varsovie de la très sombre année 1940. La troupe campe avec talent cette histoire qui s’affirme comme un véritable plaidoyer contre l’oubli et qui revendique l’appropriation de la mémoire pour pouvoir avancer.

Quant aux amateurs de danse transfigurée, ils se presseront au Théâtre National de Chaillot et au Centquatre pour voir Encantado, une création exclusive de l’incandescente chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues, invitée d’honneur de la 50ème édition du Festival d’Automne à Paris.

LES LIVRES…

Sous le sapin, une nuée de très beaux livres, à commencer par Raconter, c’est résister, un magnifique recueil de quatre romans signés Luis Sepúlveda paru aux éditions Métailié. L’occasion de (re)plonger dans la prose flamboyante de l’un des plus emblématiques auteurs latino-américains, tristement emporté l’an passé des suites de la Covid 19.

Autre auteur chilien incontournable, mais injustement méconnu en France, Manuel Rojas et son superbe Fils de voleur (1951) dont la réédition aux éditions L’échappée permettra de remettre sur le devant de la scène cet extraordinaire auteur, lauréat en 1957 du Prix National de Littérature, soit la plus haute distinction littéraire chilienne.

Amateurs de beaux livres, ne manquez pas Edgardo Navarro. Passerelles, une magnifique monographie consacrée à l’artiste mexicain Edgardo Navarro dont la récente exposition à l’Institut Culturel du Mexique nous avait tant charmé.

Enfin, amateurs de romans graphiques, ne manquez pas la lecture de Écoute, jolie Márcia de Marcelo Quintanilha. Dans la lignée de Les lumières de Niteroi ou encore de Tungstène, Prix du Polar au festival d’Angoulême en 2016, l’auteur brésilien signe un captivant roman graphique qui révèle la dure vie des quartiers pauvres de Rio.

L’équipe de Que Tal Paris ?

Quitter la version mobile