Second long métrage de la réalisatrice brésilienne Cristiane Oliveira – son premier à être diffusé en France – Secret de famille est une plongée sensible sur la question de l’identité de genre…Mais pas seulement…En situant l’action de son film au sein d’une communauté de descendants d’immigrés allemands, Cristiane Oliveira lève le voile sur un Brésil particulièrement méconnu, à mille lieux des clichés.


UNE QUÊTE D’IDENTITÉ

Été 2006, au cœur des campagnes au sud de Porto Alegre. En beau milieu des vacances scolaires, la tante de Joana décède brutalement. Son père, divorcé de sa mère, la raccompagne précipitamment dans son village pour assister aux funérailles. Rosa était une femme indépendante, cultivée et très respectée par ses collègues de travail, une communauté d’artisans qui fabriquent des statuettes et divers objets destinés à être vendus aux touristes qui visitent le lac et la région.

Mais rapidement, une question taraude la jeune adolescente de 13 ans. Pourquoi sa tante n’a-t-elle jamais eu de mari ou même de petit ami ? Est-elle réellement morte vierge comme l’affirme l’ensemble de son entourage ?

Afin d’obtenir des réponses à ces questions, Joana mène sa propre enquête, épaulée par sa meilleure amie Carolina. Au bout du chemin, après avoir fait de son mieux pour percer ce secret de famille, elle comprendra que la seule explication possible est que sa tante aimait tout simplement les femmes. Une révélation qui lui permettra de mieux se comprendre elle-même et d’assumer pleinement son identité.

photo du film secret de famille
Joana et sa meilleure amie Carolina

UN BRÉSIL COMPLEXE ET PLURIEL

Si la quête d’identité de Joana s’avère aussi sensible que passionnante, le véritable coup de génie de Cristiane Oliveira consiste à avoir situé l’action de Secret de famille au sein d’une communauté de descendants d’immigrés allemands. Arrivés au Brésil au cours du XIXe siècle, ces paysans allemands se sont installés dans la région à la faveur d’un programme de colonisation. Les dirigeants d’origine portugaise avaient alors pour objectif de “blanchir” la main-d’œuvre, la population noire originaire d’Afrique se montrant de plus en plus hostile aux conditions inhumaines auxquelles elle était soumise.

Ces immigrés allemands se sont intégrés à la société et ont contribué à effacer la culture afro-descendante. Mais pas complètement…Ainsi, au sein même de la famille de Joana, les mœurs et les coutumes de ces cultures si différentes cohabitent. Sa mère, parfois sévère, ne manque jamais une occasion de la houspiller et de la rappeler à ses obligations morales dans une posture très luthérienne. Une conversation peut aussi brusquement passer du portugais à l’allemand si l’on ne souhaite pas que les enfants comprennent…

À l’opposé, la grand-mère de Joana, plus frivole, se laisse volontiers conter fleurette par les hommes qu’elle croise au bal du village ou ailleurs…Quant à la religion, une magnifique scène vous montrera que le syncrétisme est le maître-mot des us et coutumes de cette communauté.

photo du film secret de famille
Joana et sa grand-mère

Porté par un formidable quatuor d’actrices qui incarne à l’écran autant de personnalités complexes et d’une rare densité, Secret de famille est une franche réussite qui embrasse dans un même élan généreux toute la question de l’identité.

Bande annonce du film Secret de famille

FICHE DU FILM


affiche du film secret de famille
Affiche du film Secret de famille
  • Titre original : A Primeira Morte de Joana
  • De : Cristiane Oliveira
  • Avec : Leticia Kacperski, Isabela Bressane, Joana Vieira, Lisa Gertum Becker
  • Date de sortie : 4 août 2021
  • Durée : 1h 31 min
  • Distributeur : Epicentre films
  • Prix :  Cinequest Film Festival – EUA – Global Vision Award