Los Kjarkas, soit vous les connaissez déjà bien, soit vous les connaissez sans même les connaître, mais il n’y a pas d’alternative… Formé en 1965 par les frères Hermosa, le groupe s’est imposé au fil de sa carrière comme le plus grand ambassadeur de la musique Andine à travers le monde et est considéré comme un véritable trésor national dans son pays natal, la Bolivie. En 1990, un énorme tube, La lambada, vendu à plus de 15 millions d’exemplaires dans le monde, révèle leurs mélodies au monde entier… À la grande surprise des principaux intéressés !


La lambada, histoire d’un plagiat

Fin des années 80, des producteurs français peu scrupuleux ramènent d’un voyage au Brésil une danse et un rythme dont ils sentent bien qu’ils peuvent leur rapporter gros, la lambada. Ni une, ni deux, direction les studios avec d’anciens membres de Toure Kounda, une chanteuse brésilienne aguerrie, Loalwa Braz et le groupe Kaoma est né.

Par manque de temps ou d’inspiration, Kaoma ne se fendra pas d’une composition originale et plagiera éhontément Llorando se fue, une chanson née en 1981 à Cochabamba de la plume d’Ulises Hermosa, le leader de Los Kjarkas.

Los Kjarkas – Llorando se fue

Troquez l’Espagnol pour le Portugais, la flûte de pan pour l’accordéon, ajoutez une pincée de rythmes brésiliens, deux gamins, trois caisses d’Orangina et le tour est joué…

Kaoma – La Lambada

Bien entendu, Los Kjarkas intentera une action en justice et obtiendra gain de cause En 1991, les producteurs de La lambada seront ainsi condamnés à reverser à Los Kjarkas la somme de 6 millions de francs, soit environ 1,3 million d’euros, indûment perçus par Kaoma en droits d’auteur.

Los Kjarkas, la tournée des cinquante ans

Bien entendu, la longue carrière de Los Kjarkas ne se résume pas à l’histoire rocambolesque d’une de leurs chansons ! Los Kjarkas, c’est avant tout une histoire de famille, celle des frères Hermosa. Si le groupe a été fondé en 1965 dans la région de Cochabamba par les aînés de la fratrie, ce sont ensuite les plus jeunes des frangins, Gonzalo, Ulises et Elmer qui ont pris en main la destinée du groupe.

En mélangeant instruments modernes et traditionnels andins, ils acquirent très vite une forte renommée dans leur pays natal et dans toute l’Amérique latine.

Mais c’est en 1984, suite à un concours de musiques du monde au Japon où ils parvinrent à se classer 7ème sur des milliers de participants, que la renommée internationale s’offre à eux. Dès lors, le groupe est célébré et reconnu partout dans le monde comme le plus grand ambassadeur de la musique Andine.

Pour célébrer ses cinquante années d’existence, le groupe s’est lancé dans une grande tournée mondiale qui passera par Paris le 8 mai prochain ! Une tournée qui vise à remercier tous ces fans qui les suivent depuis des décennies et avec lesquels ils s’apprêtent à partager la joie de la musique et de la culture andine.

Los Kjarkas sur la scène du Casino de Paris

Sur la scène du Casino de Paris, Los Kjarkas va vous embarquer pour un grand voyage musical sur la cordillère des Andes avec ses plus grands succès, Jilguero Flores, Imillitay, El árbol de mi destino, Wayayay, Tiempo al tiempo et La lambada Pardon, Llorando se fue, bien sûr !

Los Kjarkas – Imillitay

Un concert que la communauté bolivienne et les inconditionnels de musique Andine ne manqueront pour rien au monde !


FICHE CONCERT


Affiche concert Los Kjarkas Paris
Affiche concert Los Kjarkas au Casino de Paris (2024)

  • ARTISTE : Los Kjarkas
  • LIEU : Casino de Paris
  • ADRESSE : 16 rue de Clichy 75009 Paris M° Liège
  • DATE & HORAIRE : Le 8 mai 2024 à 20h
  • PRIX : 35-70 €
  • RENSEIGNEMENTS : www.casinodeparis.fr