« Le lait tiède du ciel se répand silencieusement sur toute chose. Les toits, les arbres endormis, les automobiles scintillantes. C’est une luminosité blanchâtre qui jaillit dans un soubresaut, épaisse, trouble. Elle tache les nuages et s’y suspend. On entend le halètement du jour qui vient, une respiration profonde qui s’arrête un moment, comme si la Terre était sur le point de s’immobiliser et de tourner dans l’autre sens avant de reprendre sa trajectoire et d’apporter un nouveau jour. »  

Une nouvelle journée caniculaire débute dans une cité espagnole du sud, vraisemblablement Malaga, ville natale de l’écrivain Antonio Soler, l’un des plus emblématiques représentants de la littérature hispanique contemporaine avec Javier Marías, Enrique Vila Matas ou Jauma Cabré.

Dans Sud, Antonio Soler déploie une prose limpide et bien rythmée, qui a quelque chose de très cinématographique. Dans l’espace-temps d’une journée, tel une caméraman, il nous livre un récit jonché d’une multitude de personnages. Au fil des pages, le romancier andalou tisse les contours d’une ville et de ses habitants, d’hommes et de femmes aux destins incertains, pris au piège du grand tourbillon urbain.

Sud d’Antonio Soler © Que Tal Paris ?

Dans la tradition des romans dont l’action se déroule sur une journée, comme L’Ulysse de James Joyce ou Sous le volcan de Malcom Lowry, ainsi que de ceux qui explorent la vie d’une ville comme La trilogie new-yorkaise de Paul Auster ou La Ruche de Camilo José Cela, Sud est un roman éblouissant, le plus ambitieux d’Antonio Soler et que seul un écrivain d’un incomparable talent peut accomplir.

Crédits photos : Ricardo Martín (Portrait Antonio Soler)


INFOS ÉDITEUR


Couverture du roman Sud d’Antonio Soler
  • Titre original : Sud
  • Auteur : Antonio Soler
  • Langue originale : espagnol
  • Traduction : Guillaume Contré
  • Publication : août 2022
  • Éditeur : Rivages
  • Pages : 562