Simon de Miqui Otero

Barcelone ou la perte de l’innocence

Portrait de Miqui Otero
Miqui Otero / © Elena Blanco

Depuis tout petit, Simon passe ses journées dans le bar familial situé dans un quartier modeste du centre de Barcelone, entre le marché de Saint Antoni et le Raval. La plupart du temps, il est en compagnie de son admiré cousin, Rico, de dix ans son ainé. Ce dernier, charismatique et débrouillard, lui offre régulièrement des livres d’aventures et lui parle sans relâche de héros d’autres temps.  

« Le livre préféré de Simon était Scaramouche, surtout parce que ce personnage lui rappelait Rico : avec un don particulier pour l’intrigue, par moments Scaramouche pouvait devenir agressif, mais il savait toujours atteindre le cœur des masses, par ses discours ou par ses actes, par sa parole ou son épée. »

Simon de Miqui Otero © Que Tal Paris ?

Un jour de 1992, juste après la fête de Saint Joan, son cousin disparaît et l’univers de cet enfant rêveur s’écroule. Simon grandira avec cette absence qui le marquera à jamais, cherchant toujours le succès et à émuler les héros de son enfance. Entre nostalgie et ambition, il réalisera que cette façon d’agir n’est qu’un mirage et que la réalité finit toujours pour s’imposer.

L’écrivain et journaliste Miqui Otero nous livre avec son dernier roman l’histoire d’une vie, mais également celle de la ville de Barcelona. À travers ses personnages, l’auteur dépeint la cité enivrante et en pleine mutation de 1992, la Barcelone convulsée par la poussée indépendantiste et la cité meurtrie par les attentats de las ramblas en 2017.  

Avec Simon, Miqui Otero signe un magnifique roman sur l’empreinte de la fiction, la littérature et les contes dans nos vies. Un roman qui nous parle de la perte de l’innocence et qui navigue entre Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas et les Illusions perdues de Balzac.

 

Crédits photos : Elena Blanco (Portrait Miqui Otero)


INFOS ÉDITEUR


Couverture de Simon de Miqui Otero
  • Titre original : Simon
  • Auteur : Miqui Otero
  • Langue originale : espagnol
  • Traduction : Claude Bleton
  • Publication : février 2022
  • Éditeur : Actes Sud
  • Pages : 416

 


Quitter la version mobile