Par la forêt de Laura Alcoba

Sortir la lumière des ténèbres

Portrait Laura Alcoba
Laura Alcoba © Francesca Mantovani

Comment fait-on pour continuer à vivre lorsqu’on a commis l’irréparable ? Avec son dernier roman, Laura Alcoba plonge dans un fait divers qui fait froid dans le dos. Griselda et son mari, tous deux d’origine argentine, travaillent comme gardiens dans une école parisienne. Un jour d’hiver de 1984, sans que rien ne le laisse présager, Griselda noie ses deux fils dans la baignoire de la loge. Flavia, sa fille qui n’était pas sur place à ce moment-là, échappe au sort funeste de ses deux jeunes frères. 

Dans Par la forêt, Laura Alcoba rencontre les différents personnages de cette tragédie qui a marqué les esprits, en commençant par Flavia.

« Dès notre premier rendez-vous au Bûcheron, Flavia m’a parlé de la mère que Griselda a été pour elle, durant toutes ces années.

Présente, aimante. Très aimante.

Elle m’a regardée dans les yeux en prononçant ces mots. Pour s’assurer que j’avais bien entendu, pour me faire savoir qu’elle ne disait pas ces mots à la légère.

« Aimante, vraiment ». »

Par la forêt © Que Tal Paris ?

Au fil des rencontres, la romancière franco-argentine revient sur les faits qui se sont déroulés ce jour fatidique de janvier 1984 et met en lumière le passé et la personnalité des principaux protagonistes de l’histoire.

On découvre ainsi l’enfance malheureuse de Griselda dans un village perdu de la Pampa argentine, les relations conflictuelles qu’elle entretient avec sa propre mère et les abus sexuels dont elle a été victime. Le récit se poursuit avec les tentatives de suicide et son histoire d’amour avec Claudio qu’elle connaîtra par hasard dans une librairie de la ville de la Plata juste avant la dictature de Videla. Et enfin, la fuite en France suite au coup d’État. 

À la manière d’un conte, Laura Alcoba parcourt les méandres de la mémoire, une forêt dense et parfois obscure. Elle raconte également les souvenirs de René et de Colette, un couple qui s’est occupé de Flavia quand sa mère séjournait en prison et un hôpital psychiatrique, ainsi que leurs promenades avec la petite dans la forêt de Chantilly, à Coye-la Forêt. Sur place, tous trois avaient pour habitude de pique-niquer face à l’étang tout près du château de la reine Blanche qui, avec ses tourelles et ses fenêtres, émerveillait à chaque fois Flavia.

Avec Par la forêt, Laura Alcoba signe un roman poignant et plein d’humanité. La narratrice livre un dialogue intime et franc avec les différents personnages de l’histoire pour essayer de cerner les raisons de la folie meurtrière de cette Médée contemporaine et d’extraire un peu de lumière des ténèbres. Une lumière qui se dégage avec une intensité toute particulière du personnage de Flavia, devenue depuis une jeune femme reporter photographe accomplie. 

Crédits photos : Francesca Mantovani (Portrait Laura Alcoba)


INFOS ÉDITEUR


Couverture de Par la forêt de Laura Alcoba
  • Titre original : Par la forêt
  • Auteur : Laura Alcoba
  • Langue originale : français
  • Publication : mars 2022
  • Éditeur : Editions Gallimard
  • Pages : 208

 


Quitter la version mobile