Lugo, verde que te quiero verde

Une escapade entre Histoire et nature

Muraille romaine de Lugo
Muraille romaine de Lugo

Des remparts de la ville romaine de Lugo à la plage d’As Catedrais tout en passant par les montagnes de Los Ancares, cette région de la Galice vous fascinera grâce à son histoire millénaire et à la beauté sauvage de ses sites naturels.


LA CITÉ DE LUGO

C’est à l’intérieur des terres et surplombant une colline au bord du Miño que s’érige la majestueuse ville de Lugo. Avant de commencer la visite du centre historique et de parcourir les imposants remparts romains en pierre construits entre le IIIe et le début du IVe siècle, rendez-vous au Centro de interpretación situé dans la plaza do Campo pour mieux connaître l’histoire de cette construction millénaire.

Grimpez au sommet de cette muraille haute de 10 mètres et classée au Patrimoine mondial de l’Unesco avant de vous promener le long de ses 2300 mètres de parcours. Des hauteurs, vous aurez une vue imprenable sur l’ancienne cité romaine ! Direction à présent vers la plaza Mayor, véritable cœur de la ville. Parsemée de cafés animés et de restaurants typiques, la plaza Mayor est un lieu de passage incontournable qui inclue en son centre de très beaux jardinets et un kiosque à musique. D’ici, vous pourrez admirer la mairie, Casa do Concelo, l’un des bâtiments les plus importants du baroque galicien ainsi que l’élégant et moderniste Círculo de Bellas artes.

Catedral de Lugo

Près de la plaza Mayor, dans la rua Doutor Castro, vous retrouverez la Casa dos Mosaicos, un endroit unique qui dévoile les vestiges d’une ancienne maison romaine, notamment ses précieuses mosaïques. Vous pouvez finir la visite de la ville par la cathédrale, un magnifique bâtiment de style gothique et roman qui regorge de trésors en tout genre et qui est intimement lié au chemin de Saint-Jacques. À noter que du 13 au 16 juin, la ville commémore sa fondation et son passé romain avec les fêtes d’Arde Lucus.

LA MARIÑA

À environ 90 km au nord de Lugo, vous retrouverez la Mariña, un territoire sauvage entre mer et montagne. Elle possède 100 km de côte sauvage où les forêts se jettent littéralement dans la mer, alternant plages à perte de vue et imposantes falaises. Dirigez-vous vers la plage d’As Catedrais, sur la commune de Ribadeo, l’Étretat galicien, un véritable monument naturel où la force de la mer a sculpté des arcs de plus de 30 mètres de haut. Ces derniers évoquent immanquablement les arcs-boutants d’une cathédrale.

Playa de As Catedrais

L’intérieur de la Mariña renferme deux trésors cachés : la Serra do Xistral, massif montagneux sombre et mystérieux et Mondoñedo, sur le chemin de Compostelle, ancien siège épiscopal possédant une belle cathédrale du XIIIe siècle.

LOS ANCARES

Partagé entre les régions de Galice et de Castille-Leon, Los Ancares est l’un des endroits les plus surprenants de l’Espagne verte. Classé réserve de biosphère, cet espace montagneux est l’un des derniers refuges de l’ours brun en Europe. Côté galicien vous pourrez visiter le village d’O Cebreiro, en plein cœur du chemin français de Saint-Jacques et qui recueille un Saint-Graal. O Cebreiro conserve intact un ensemble de pallozas, d’anciennes demeures de pierre aux toits de chaume.

Santuario O Cebreiro

Enfin, n’oubliez pas de visiter le village de Piornerdo, dans un style assez similaire à O Cebreiro, avant d’achever votre voyage par Pobra de Navia au bord de la rivière Navia, un village de montagne où se trouve le pont médiéval o Ponte Vella.

Crédits photos : Turismo de Galicia.


FICHE PRATIQUE


Aldea de Piornedo Cervantes

  • S’INFORMER : www.turismo.gal
  • À FAIRE : En tant que nation celte, la Galice, au même titre que les Asturies, sont souvent très présentes au Festival Interceltique de Lorient. Vous y retrouverez chaque année de nombreux artistes emblématiques de la région, comme Carlos Núñez, ainsi qu’une multitude de bandas de gaïtas.

Quitter la version mobile