Diana H.P. Fazer & Cantar

Portrait de Diana H.P
Diana H.P © Annabelle Tiaffay

Pour son troisième album, la chanteuse et musicienne brésilienne Diana H.P a réuni autour d’elle une équipe de choc. Des musiciens ayant collaboré avec Luz Casal, Air, Justice, Sébastien Tellier, Oxmo Puccino, Tony Allen et mis en boîte par Dave McDonald, l’ingé son historique de Portishead et réalisateur d’une pléiade d’albums pour Adèle, Sigur Rós, Air, Broken Bells ou Frank Ocean, ça en impose forcément… et pas que sur le papier, vous vous en doutez bien.


Diana H.P. Du Brésil à Paris

Diana Horta Popoff n’a pas échappé à son destin. Née d’un père bassiste et d’une mère flûtiste tout en ayant pour oncle le guitariste du mythique collectif Clube da Esquina et du Grupo Fantasma, sa voie était toute tracée…

Elle porte en elle l’A.D.N que lui ont transmis ses parents, témoins privilégiés d’une révolution musicale qui, au cœur des années 60 et 70, ne s’interdisait rien, brassant les musiques traditionnelles avec le jazz, la soul, le rock psychédélique dans un grand élan de liberté.

C’est dans le Minas Gerais, puis à Rio, qu’elle apprend le chant, la flûte et le piano et donne ses premiers concerts à l’âge 23 ans. Après un court passage à Londres, elle s’installe à Paris en 2013, ville dans laquelle elle produira deux albums au format très acoustique, Algum Lugar (2013) et Amor de Verdad (2018).

Mais la révolution la rattrape…

C’est en écoutant la musique que son mari produit au sein du collectif JazzBastards, machine de guerre musicale œuvrant pour Oumou Sangaré, Tony Allen et Oxmo Puccino, que le déclic survient.

Son prochain album sera béni par la fée électricité, convoquera le passé, le présent, le futur de la musique et ne s’interdira rien.

Fazer & Cantar

Diana H.P Fazer & Cantar

Déjà, cette pochette rétrofuturiste que l’on jurerait sortie de la discographie des Flaming Lips en dit long… Un album en prise directe avec les turbulences psychédéliques des années 60 et 70 ? Un album des années 2030, sensiblement perché car trop en avance sur son temps ? Fazer & Cantar, c’est un peu tout ça…

Ce troisième opus démarre avec un titre éponyme à la bizarrerie enjouée, une sucrerie pop dont les contours flous brouillent irrémédiablement les cartes.

Fazer & Cantar, en dépit de son chant ensoleillé et de ses chœurs bucoliques, a un je-ne-sais-quoi de déphasé. La faute sans doute à ces synthés subtilement désaccordés qui instillent un doute, une fêlure, comme si Fazer & Cantar était au final le cri de joie de quelqu’un qui revient de loin.

Place ensuite à Le jour, qui dégoupille ses feux d’artifice gainsbouriens dans un brouillard à couper au couteau. Un brouillard comme on n’en croise que dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, vers Bristol ou Portishead. Une ritournelle hypnotique sur laquelle Diana H.P chante, en français, telle une Jane Birkin auriverde.

Gagarine nous emmène quant à lui au cœur des sixties, dans les antichambres les plus baroques du psychédélisme, celui du double blanc des Beatles, du Pet Sounds des Beach Boys ou du Wear your love like heaven de Donovan. Un space trip abrasif en l’honneur du premier homme dans l’espace.

Le reste de l’album révèle encore de très belles surprises, au détour d’un Brincadeira extatique, à mi-chemin entre Azymuth, Marcos Valle et Earth, Wind & Fire ou d’un Balanço flirtant avec les années 80.

En creusant le sillon des sonorités vintage, Fazer & Cantar ne se contente pas de réciter passivement sa partition. À l’instar des Flaming Lips auxquels la pochette de l’album nous faisait irrémédiablement penser, Diana H.P imprime à ses compositions suffisamment de personnalité pour qu’elles évoluent dans leur propre espace-temps.

Un album d’hier, d’aujourd’hui et de demain qu’elle défendra le 1er février sur la scène du Studio de l’Ermitage !

EPK de Fazer & Cantar de Diana H.P

FICHE ALBUM


Diana H.P Fazer & Cantar
  • Titre : Fazer & Cantar
  • Artiste : Diana H.P
  • Date de sortie : 3 décembre 2021
  • Label : Z Productions
  • Distribution : Inouïes Distribution

Quitter la version mobile